Confronter son projet à la réalité du marché

Après avoir réalisé votre bilan professionnel et personnel, vous êtes censé y voir un peu plus clair quant à vos possibilités. Il est maintenant grand temps de confronter votre projet à la réalité du marché. En effet, nous avons tous des envies, voire des rêves… Mais sont-ils compatibles avec la réalité du marché de l'emploi ? C'est ce que nous allons aborder ici…

En premier lieu, nous allons nous attaquer aux secteurs qui recrutent. Ce n'est un secret pour personne. Certains secteurs recrutent plus que d'autres. Quels que soient votre profil et votre spécialité, je vous recommande de faire quelque chose de tout simple. Rendez vous sur Internet sur quelques sites d'emploi généralistes. Il en existe quelques-uns, très connus par tous, comme Vivastreet, Pôle emploi… Après avoir tapé quelques critères de recherche, vous vous rendrez rapidement compte si le poste que vous recherchez présente actuellement des opportunités. En quelques clics vous pourrez ainsi comprendre que l'univers commercial recrute plus que celui du journalisme par exemple. Avec un peu de chance, votre domaine de prédilection pourrait bien être demandeur d'emplois.

Malgré cela, au cours de votre recherche, vous pourrez avoir quelques surprises. Tel secteur peut très bien être pourvoyeur d'emplois en régions mais pas à Paris ou inversement. C'est par exemple le cas des médecins : les postes sont relativement rares en région parisienne alors qu'il manque de médecins dans les milieux ruraux. C'est une des réalités du marché du travail. Si vous êtes dans une situation similaire, la grande question que vous devez vous poser est de savoir jusqu'où vous êtes prêt à aller pour retrouver un emploi. Dans ce cas de figure, déménager est-ce une possibilité envisageable pour vous ? Là, selon vos envies et votre situation personnelle, vous êtes le seul à pouvoir répondre.

Les secteurs qui ne recrutent pas
En réalisant le petit exercice que je vous ai préconisé précédemment, vous vous rendez compte que vos spécialités correspondent à un secteur peu demandeur d'emplois. Ne soyez pas découragé pour autant ! Tous les secteurs et tous les métiers connaissent un turn-over naturel. Il y a donc forcément des postes qui se libèrent de temps à autre. Cela peut paraître étrange à dire comme cela, mais il suffit parfois d'un peu de persévérance, d'être au bon endroit au bon moment, pour avoir la chance d'entrevoir une opportunité. C'est sûr, ce cas vous demandera certainement de plus vous accrocher, de multiplier les envois de CV et de lettres de motivation, de multiplier les entretiens, mais encore une fois, il faut persévérer. Si vous possédez une réelle expertise, une grande spécialité, des atouts certains, je ne connais pas une entreprise qui ne serait pas au moins susceptible de s'intéresser à votre profil. De là à ce qu'un poste se libère, il n'y a peut-être qu'un pas…

N'hésitez pas à parler de votre projet à des professionnels du secteur qui vous permettront d'avoir un regard éclairé sur la réalité du marché et sur la faisabilité de votre projet professionnel, et d'éventuellement envisager des étapes intermédiaires. Par exemple, vous rêvez de faire du marketing dans le luxe? Pourquoi ne pas commencer par la cosmétique au sens plus large… Il y a plus de travail et ce sera une bonne expérience intermédiaire qui sera un atout pour intégrer le secteur du luxe...

La carte de la proximité et des réseaux
Restons encore dans le cas où vous vous retrouvez dans un secteur qui recrute peu. N'hésitez pas à jouer la carte de la proximité. Je l'ai testée et cela marche réellement. Je m'explique : Vous habitez dans une petite ou moyenne ville ? Repérer les entreprises susceptibles de vous accueillir et/ où dans lesquelles vous souhaiteriez travailler. Je vous assure qu'une société qui recevra votre CV et qui se rendra compte qu'un bon profil se trouve juste à côté d'elle, cela peut faire mouche.

De même, les métiers qui recrutent peu ne font généralement pas appel aux petites annonces. C'est ce qu'on appelle le marché caché! Dans ce cas, n'hésitez pas à activer vos réseaux afin de savoir si un poste se libère ou va se libérer sous peu dans telle ou telle société. C'est une nécessité de consolider le positionnement de son projet sur les réseaux sociaux: veille d'opportunité, construction d'un réseau d'acteurs susceptibles d'être promoteurs ou cooptant, ou à tout le moins, qui constitueront des relais d'informations qui nourriront votre recherche d'emploi.

Ces conseils de bon sens peuvent vous sembler complètement anodins. Mais sur un marché de l'emploi très dur, il est important de revenir parfois aux fondamentaux. Et justement, ce sont ces fondamentaux qui peuvent faire la différence. En tout cas, je l'espère pour vous !