Négocier son salaire et signer son contrat de travail

Vous êtes sur le point de négocier votre futur salaire et de signer votre contrat de travail ? C'est une bonne nouvelle car vous êtes à deux doigts de trouver ou de retrouver un emploi. Néanmoins, vous devez rester vigilant car là encore il y a quelques points à suivre scrupuleusement.

Comment négocier le salaire ?
On le dit souvent, le salaire est le nerf de la guerre. Pour cette raison, il s'agit généralement d'un thème sensible lors des entretiens. Pour aborder ce sujet le plus sereinement possible, renseignez-vous sur les salaires pratiqués dans votre métier et votre secteur d'activités en amont. Vous trouverez ces informations sur des sites Internet spécialisés ou dans des dossiers thématiques qui paraissent régulièrement dans la presse. Attention, vous tomberez souvent sur des salaires moyens. Ce qui ne veut pas dire que l'entreprise que vous souhaitez rejoindre les pratique. Rarement, elle vous proposera un salaire au-dessus de ce que vous avez vu. Généralement, crise économique oblige, ce sera en-dessous, en sachant que sa seule obligation légale est de respecter le plafond du Smic, le Salaire minimum interprofessionnel de croissance.

Si vous ne devez pas débuter un rendez-vous sur cette question (ce serait très mal vu), n'hésitez pas à prendre les devants en demandant une fourchette de rémunération possible dans l'entreprise pour laquelle vous candidatez. Attention, certaines sociétés préfèrent parler en rémunération brute annuelle (généralement pour les cadres), d'autres en rémunération brute mensuelle (plus souvent pour les employés). A vous de vous adapter et de bien comprendre sur quel mode votre interlocuteur aborde le sujet pour gommer toute ambiguïté. Si le brut vous semble trop virtuel, n'hésitez pas à demander à quoi correspond le net. Vous saurez ainsi combien vous toucherez exactement à la fin du mois.

Lorsque vous parlez salaire, vous devez prendre également en compte tous les avantages : y-a-t-il des titres restaurants dans la société ? Votre salaire mensuel comprend-t-il un 13e mois réparti sur l'ensemble des salaires mensuels de l'année ou au contraire, un 13e, voire un 14e mois vous seront ils versés à la fin de l'année ?... Tous ces points sont bien sûr à prendre en considération.

Parmi les éléments hors rémunération mais qui sont étroitement liés aux conditions d'exercice, et selon la nature du poste, il est judicieux d'aborder la question des modalités de remboursement des frais de déplacement (voiture de fonction/société, IK, nuitées d'hôtel etc…) Il est important de garder à l'esprit qu'une rémunération et son plan d'évolution sont plus simples à négocier lorsde l'embauche, que lors de la vie du contrat.

Si vous êtes dans le cas où une évolution future pourrait vous intéresser et que cette possibilité existe réellement au sein de l'entreprise, peut-être serez-vous prêt à accepter un salaire un peu plus bas au début de l'aventure pour le renégocier lorsque vous prendrez du galon…

Comme vous le voyez, la question du salaire est très importante et elle ne doit pas être taboue. En l'abordant sous l'angle de la fourchette, vous montrez à votre interlocuteur qu'un compromis est possible, ce qui est primordial dans toute négociation. En revanche, ne changez pas la fourchette de vos prétentions en cours de process de recrutement car cela serait très mal perçu. Dernier conseil : si votre salaire lié à votre expérience précédente peut être un indicateur pour vous, ne le mettez pas trop en exergue auprès du recruteur ! Celui-ci se basera quoiqu'il arrive sur les pratiques courantes dans son entreprise.

La signature du contrat de travail
Vous êtes tombé d'accord sur la question du salaire ? Le plus dur est fait, il ne vous reste plus qu'à signer votre contrat. Attention, ce n'est pas une formalité, et là aussi la signature est très importante. Ainsi, avant d'aller signer votre contrat de travail, demandez à l'entreprise quels sont les documents dont elle a besoin pour finaliser l'accord. Généralement, il s'agira de votre carte vitale, carte d'identité, un RIB…Demandez à recevoir une version par email avant de le signer pour prendre le temps de l'étudier. Certains points ne vous semblent pas clairs ? C'est le moment de poser toutes les questions qui vous passent par la tête : nombre d'heures travaillées dans la semaine, que se passe-t-il en cas d'heures supplémentaires effectuées (existe-t-il un compte temps pour récupérer les heures supplémentaires réalisées ou sont-elles rémunérées)… Dites vous qu'au moment de la signature du contrat vous devez éluder tous les points qui ne vous posent pas forcément de problème mais que vous ne comprenez pas précisément. Car c'est seulement lorsque tout sera clair que vous pourrez signer votre contrat de travail et partir sur de bonnes bases.

Dernier point : après la signature du contrat, je vous conseille de demander, si possible, un exemplaire du règlement intérieur de l'entreprise. Vous pourrez consulter ce document tranquillement chez vous et il vous aidera à ne pas commettre d'impairs lors de vos premiers jours de travail.

Les futurs salariés apportent toujours une grande importance à la question du salaire. Elle est en effet primordiale. N'oubliez pas qu'elle fait partie d'un tout. Vous pourrez toucher le meilleur salaire au monde, si vous ne vous sentez pas à l'aise dans une société, vous serez malheureux. Le salaire ne fait donc pas tout. Dans ce sens, le contrat, lui aussi, possède son importance. Car c'est lui qui définira les points essentiels de votre future collaboration. Il ne faut donc pas le voir comme un vulgaire papier à signer. Au contraire, vous, comme le recruteur, devez être en accord avec chacun des points qui y sont mentionnés.